les produits Gibbs de 1906 à 1960

Dans le cadre des articles sur le "display" ou la présentation au public d'objets de la vie quotidienne en reconstitution historique, nous nous penchons ici sur les produits de toilette de la marque Gibbs. Sans doute plus intéressant pour le collectionneur d'objets de toilette ou rasoirs anciens que le reconstitueur à proprement parler, l'objectif de cette page est de dater, plus ou moins, les produits de la célèbre marque.

Des produits anglais

La longévité de Gibbs - gage de qualité
Publicité du 13 octobre 1931 qui met en avant la date de 1712

A Londres,  dans le quartier de Clerkenwell, une savonnerie produit depuis 1712 du savon et d'autres produits sanitaires. Rachetée en 1804 par les frères John et David Gibbs, l'entreprise alors nommée D. & W. Gibbs étoffe sa gamme de produit et développe sa présence sur le marché anglais.

Ses produits phares sont:

  • Savon de toilette au Cold Cream (vers 1820).
  • Savon à barbe (vers 1840).
  • Savon dentifrice (vers 1850).

En 1887 l'entreprise développe et commercialise un nouveau savon à barbe au "Cold cream". Ce produit contribue à développer la notoriété de la savonnerie Gibbs Ltd.

 

Les français Lucien Allègre et Pierre Thibaud (1868-1945) découvrent les qualités du savon à barbe de la savonnerie anglaise et décident de l'importer en France. La commercialisation y débute en 1906. Le début d'une longue histoire... 

Le Monde Illustré 14 avril 1906, première pub de Gibbs
Le Monde Illustré 14 avril 1906, première pub de Gibbs

Les dates clefs de la saga Gibbs:

 

1905/1906: Lucien Allègre et Pierre Thibaud décident d'importer en France le savon à barbe anglais. La première agence dépositaire de la marque est ainsi Allègre & Cie, située au 14 rue du Helder à Paris.

14 avril 1906: première publicité Gibbs dans le magazine français "Le Monde illustré" (numéro 2559).

1906: sur l'impulsion de l'agence de Paris, la savonnerie anglaise retravaille et relance son savon dentifrice solide. Renouveau dans la gamme des produits fabriqués par D. & W. Gibbs, il sera d'abord commercialisé en France.

20 novembre 1909: Pierre Thibaud et son nouvel associé Maurice de Mabre (Lucien Allègre étant malade) créent la société Pierre Thibaud et Cie.

L'agence commerciale P. Thibaud et Cie se situe au 7-9 rue de la Boétie à Paris.

14 septembre 1910: dépôt de la marque "Gibbs" du fait d'une forte concurrence sur le marché.

1912: le dentifrice solide est mis en vente sur le marché anglais sous la dénomination "Gibbs French Dentifrice" (dentifrice français Gibbs). Les soldats anglais de la première guerre mondiale contribuent à sa notoriété et celle de la marque.

1914: commercialisation de pâte dentifrice en tube.

1920/1921: transfert de l'agence du 7-9 rue de la Boétie au 22 rue de Marignan à Paris.

Avril 1921: première apparition du logo Gibbs dans la presse.

1er avril 1923: inauguration de l'usine de La-Plaine-Saint-Denis au 10 impasse de la Montjoie. Les produits Gibbs de fabrication française sont lancés.

Années 1930: lancement des lames de rasoir et création de toute une gamme de produits de rasage.

1934: lancement du dentifrice Gibbs RS au Ricinoléate de Soude.

1945: à la libération, Thibaud et Lever modernisent l'usine française et fondent la Société des Établissements Gibbs.

1955: la société devient Thibaud-Gibbs et Cie.

 

Une marque du groupe Unilever:

1919: la savonnerie anglaise D. & W. Gibbs entre dans le groupe Lever Brothers.

1929: la savonnerie anglaise Gibbs entre dans le groupe Unilever du fait de l'alliance entre Lever Brothers et Dutch Margarine Union (Union + Lever).

1957: la société française intègre le groupe Unilever.

Sources: archives Unilever pour Gibbs et Elida Fabergé; ainsi que le blog le rasage.

Gibbs, un marketing moderne

Publicité de 1909 - le château blanc de Gibbs
Publicité de 1909 - le château blanc de Gibbs

 

Dès son arrivée sur le marché français en 1906, Gibbs applique les modèles anglos-américains de mise en avant des produits, cela ne s'appelait pas encore "marketing".

Ces techniques "modernes" consistent à mettre en avant le produit au travers de campagnes de publicité abondantes et récurrentes, mais surtout, à illustrer le produit pour que le client le reconnaisse au "premier coup d’œil". La ou beaucoup de marques françaises se contentent de communiquer sur un slogan ou sur l'apport du produit pour le consommateur, Gibbs met systématiquement en avant le design de ses flacons, tubes et autres boîtes. Un véritable "cadeau" pour les collectionneurs désireux de dater les produits Gibbs!

 

Non content de communiquer d'une manière moderne et massive, Gibbs sait qu'il faut sans cesse innover et se démarquer de la concurrence, tant au niveau du produit en lui-même, que de l'emballage.  Une véritable "avance sur son temps" que l'on verra notamment au travers des matériaux employés pour les packaging, parfois trompeur pour le collectionneur.

 

Ci-contre une publicité pour le savon dentifrice datant de 1909. Le "white castle" (château blanc) symbolise les dents qui grâce aux produits Gibbs brillent d'une blancheur extrême. Gibbs en profite au passage pour égratigner la concurrence. C'est d'ailleurs le nombre croissant de concurrents qui poussera au dépôt de la marque Gibbs en 1910.

 

 

La stratégie de vente des produits Gibbs se fonde sur une publicité massive et une présence sur le terrain des représentants de la marque.

les années 1910

Au cours des années 1910, Gibbs, dont la marque vient tout juste d'être déposée (14 septembre 1910), développe son offre commerciale et se fait "un nom" sur le marché français. Sa technique de "matraquage publicitaire" n'y est pas pour rien.

 

Une publicité omniprésente dans les journaux et la majorité de la population masculine dans les tranchées de la première guerre mondiale, permet aux produits Gibbs de se faire une place de choix sur le marché des produits de toilette. Les produits Gibbs (savon et tube dentifrice, savon à barbe) étant effectivement très pratiques pour une utilisation sur le terrain. La marque s'en souviendra d'ailleurs à l'heure de la seconde guerre mondiale.

Savon, savon dentifrice, dentifrice en tube (à partir de 1914) et savon à barbe, voila la gamme des produits Gibbs pour cette décennie. Le talc étant dans le catalogue tarifaire de 1920, il a dû apparaître au cours de la décennie 1910, mais quand exactement? (en attendant de trouver une publicité ou un document plus précis).

Des exemples concrets:

Voici des produits de la marque tels que l'on peut les trouver encore aujourd'hui au fond des tiroirs de mémé Ginette ou sur les stands de marché aux puces. Les modèles Gibbs n'ayant pour certain pas changés sur plusieurs décennies, il est difficile de les dater exactement. Au mieux, il est possible de définir une période sur laquelle ils ont été commercialisés .

Le savon dentifrice:

C'est sous l'impulsion des français Allègre et Thibaud que la savonnerie anglaise va développer son propre savon dentifrice. Ci-dessous, la boite du premier modèle, telle qu'elle était commercialisée entre 1906 et 1923 (date de création de l'usine en France). Boite ronde au design simple, qui porte les mentions suivantes: savon dentifrice GIBBS Paris. A noter que Paris est bien visible pour donner une touche française à ce produit fabriqué en Angleterre.

Pour la petite histoire, cet exemplaire provient d'une trousse de toilette retrouvée intouchée depuis 1918. On peut donc imaginer que cette boite à dû être fabriquée en 1917.

Voici une boite échantillon pour savon dentifrice. Typique de la communication de Gibbs qui consiste à faire essayer gratuitement les produits aux clients. Cet exemplaire doit dater des années 1915/1923.  Le Logo Gibbs, qui apparaît officiellement en 1921, n'est pas encore représenté mais le G de Gibbs est déjà plus gros (cf. publicités ci-dessus).

Le savon à barbe:

Tube de savon pour la barbe tel que vendu de 1906 à 1923. Importé d'Angleterre, les mentions sont en anglais d'un coté, en français de l'autre. Le couvercle présente un homme en train de préparer sa barbe.

les années 1920

Pour contrer la concurrence de plus en plus forte sur le marché florissant de l'hygiène, Gibbs cherche a asseoir sa marque et va ajouter un autre levier à sa communication, un logo! Facilement reconnaissable, ce dernier permet au consommateur d’identifier clairement les produits Gibbs, d'autant plus que la gamme s'étoffe.

C'est tout simplement le G de Gibbs qui va faire office de logo et apparaître pour la première fois dans la presse en avril 1921.

Autre fait marquant de la décennie, c'est l'inauguration en avril 1923 de l'usine de Saint-Denis. Les produits sont dorénavant fabriqués en France.

Ci-dessus le catalogue tarifaire 1920 destinés aux revendeurs des produits Gibbs, qui sont coiffeurs, épiciers, pharmaciens, grands magasins etc. La gamme des produits proposés est somme toute encore "limitée": savons pour la barbe, savons dentifrice, talc, insectol (contre les piqûres de moustiques) et savons de toilette. 

A noter que Pierre Thibaud a lancé un savon de toilette sous son propre nom, le savon de toilette "P.Thibaud & Cie", moins cher que le savon Gibbs. Rien d'autre qu'une première MDD (marque de distributeur)!

La diversification

Au début des années 20, Gibbs cherche à se diversifier et se lance sur un nouveau marché complémentaire à ses produits phares, celui de la brosserie. En complément du savon à barbe, du savon dentifrice, du talc et de l'insectol, l'entreprise développe blaireaux et brosses à dents. La stratégie est simple, occuper de plus en plus de place sur le marché de l'hygiène alors florissant.

 

La brosserie étant un domaine nouveau pour Gibbs, l'entreprise va faire produire ses brosses par un tiers, la manufacture de brosserie "la Brosse" dont le siège social se situe à Paris. Les sites de production de la Brosse se partagent entre Fay Saint-Quentin, Noailles et Cauvigny.

Ci-dessus, une publicité de 1923 listant les différents sites de production des brosses de Gibbs. La publicité mentionne "nos usines", il s'agit cependant bel et bien d'une sous-traitance. Le document de 1925 émanant de la Brosse porte à gauche la mention -seuls fabricants des brosses à dents et blaireaux "GIBBS"-

Dans les publicités apparaissent les nouveaux produits, l'eau de Gibbs pour les bains de bouche, les brosses à dents et blaireaux. 

A noter que dès 1925, les brosses "Otomatic" sont fabriquées en matière plastique, de différentes couleurs. Alors que la concurrence travaille encore beaucoup avec le bois et l'os, c'est la marque de fabrique de Gibbs, se démarquer en étant toujours à la pointe de la modernité. Modernité qui peut cependant être trompeuse pour la datation d'une brosse trouvée au fond d'un tiroir.

L'agenda de 1927:  (source Max65 forum rasage traditionnel)

Pierre Thibaud propose chaque année un agenda à ses clients. Certainement offert aux "meilleurs" clients revendeurs des produits de la marque, il pouvait également être acheté en même temps que les autres produits. Excellent support publicitaire, Thibaud y glisse un catalogue des produits Gibbs. Cet agenda, mis en page et imprimé au printemps de l'année précédente (et distribué à l'automne) donne un excellent aperçu des produits Gibbs à l'instant T.

A noter que les savons de marque "P.Thibaud & Cie" sont présents, ce qui ne sera plus le cas en 1933. 

Des exemples concrets

Voici des produits de la marque tels que l'on peut les trouver encore aujourd'hui au fond des tiroirs de mémé Ginette ou sur les stands de marché aux puces. Les modèles Gibbs n'ayant pour certain pas changés sur plusieurs décennies, il est difficile de les dater exactement, tout au mieux dire à partir de quand ils sont apparus.

Le savon dentifrice:

Voici la 2ème génération de boite de savon dentifrice. En tout point similaire à celle des années 1900, la mention "fabrication française" est apparue au dos. Cette boite est donc à situer après l'année 1923, date d'ouverture de l'usine française. Toujours au catalogue en 1927, cette 2ème génération a été remplacée au plus tard au tout début des années 1930 par la boite de 3ème génération, présentant le logo Gibbs.

La brosse à dents Otomatic:

Apparue au milieu des années 1920, la brosse à dents Otomatic est en plastique et disponible en différentes couleurs. Les modèles présentés ici sont militaires, d'ou la mention "intendance française".  La brosse Otomatic sera remplacée au début des années 1950 par de nouveaux modèles.

Le savon à barbe:

Tube nickelé de "luxe" marqué "savon pour la barbe". Présent au catalogue de 1927, il a dû apparaître à partir de 1923 pour sa version française. Celui-ci trouvé avec un savon emballé dans du papier aluminium, semble avoir été utilisé (et produit?) dans les années 50 et après.

Le blaireau:

Blaireau en soie naturelle marqué P. Thibaud & Cie - Paris. Présent au catalogue de 1927, on peut noter l'absence de numéro de référence. Ce modèle n'évoluera pas vraiment.  L’après guerre voit cependant apparaître le nylon pour les poils et l'apparition à la base du numéro de référence ainsi que la mention Thibaud Gibbs & Cie.

les années 1930

Dans les années 30, c'est la gamme des produits pour le rasage qui va être élargie. Cela commence par le développement et la commercialisation des lames de rasoir avant même la sortie des rasoirs. 

Publicités de 1930 à 1932:

L'agenda de 1933:

Cet agenda nous offre l'immense avantage de présenter les produits en couleur. Intéressant est de remarquer que les premières lames de rasoir sont dans un emballage à dominante verte. Moyen très simple de les différencier de celles visibles dans l'agenda 1937, à dominante rouge.

Publicités de 1933 à 1936:

En 1934, le dentifrice Gibbs RS est lancé pour dynamiser le marché de la pâte dentifrice. Nommé RS ( Ricinoléate de Soude) dans les années 1930, il deviendra SR (Sodium Rincinoleate) après la guerre, alors que les anglicismes sont à la mode.

L'utilisation du plastique est de plus en plus large et permet de proposer des produits qui se démarquent, de pas leurs emballages, de la concurrence... et séduisent aussi la famille. A chacun sa couleur de brosse à dent ou de boîte à savon dentifrice.

A noter que Thibaud n'hésite pas à proposer des produits complémentaires, tel que le gobelet en plastique assorti à la brosse et la boite de dentifrice. 

Agenda de 1937: (source Loudunais forum rasage traditionnel)

La gamme des contenants en plastique s'élargit. Outre le tube à savon à barbe, il existe maintenant des boites à savon dentifrice et une boite à lames de rasoir.  Le rouge s'impose de plus en plus dans la charte graphique, il est d'ailleurs apparu sur l’emballage du savon dentifrice de rechange.

Publicité de 1937 à 1939:

1939, Gibbs entre en guerre:

 

3 septembre 1939, la France est en guerre contre l'Allemagne. 

Thibaud qui se souvient de l'impact de la première guerre mondiale sur la renommée et donc les ventes des produits, va intégrer la cible des militaires à sa communication.

Des exemples concrets

Voici des produits de la marque tels que l'on peut les trouver encore aujourd'hui au fond des tiroirs de mémé Ginette ou sur les stands de marché aux puces. Les modèles Gibbs n'ayant pour certain pas changés sur plusieurs décennies, il est difficile de les dater exactement. Au mieux, il est possible de définir une période sur laquelle ils ont été commercialisés.

La brosse à dents interchangeable:

Commercialisée dès 1930, cette brosse à dents présente la particularité de pouvoir changer uniquement la brosse (absente ici) sans jeter le manche, qui est en métal. A noter les 2 modèles de boite de stockage en aluminium. Identiques, l'une est marquée "France", l'autre "brevetée".  La boite marquée "France" est visible dans l'agenda de 1949. Dans l'état actuel des connaissances, je dirais que la boite "France" est le première modèle, suivie ensuite, à partir des années 50, du modèle marqué "breveté".

Le savon dentifrice:

Apparue au début des années 1930, la boite de savon dentifrice de 3ème génération fait la part belle au logo Gibbs. Le texte reste le même, savon dentifrice Gibbs Paris. Au verso, la référence du produit (n°60), la mention "fabrication française" et "inscrivez vos initiales", qui permet à chacun de garder sa boite au sein de la famille ou à la caserne.

A noter l’étiquette apposée sur le savon en lui-même. Le logo Gibbs est présenté sur fond jaune. Cette présentation évolue en 1950 pour passer sur fond rouge. Le design de la boite n°60 n'évoluera plus jusqu'aux années 1960.

Le savon dentifrice "nu":

Cet emballage avec logo sur fond rouge indique une fabrication située entre 1935/1936 et 1953 qui voit apparaître le mot "rechange" sur la face avant. Bien qu'en mauvais état, le logo présent sur l'étiquette du savon est sur fond jaune.

L'étui en plastique pour savon à barbe:

Exemple parfait de l'objet "trompeur" quant à sa datation. Commercialisé dès le début des années 1930, il présente différentes couleurs et est fabriqué en plastique. Le logo Gibbs est présent sur les 2 extrémités, unique marquage du tube. Toujours présent dans les catalogues des années 1950, sa forme n'évolue pas. Seule évolution à une date encore indéterminée, l'apparition d'un texte en lieu et place d'un des logos. Modèle visible plus bas.

Pour l'histoire, c'est le contexte de trouvaille des tubes présentés ci-dessous qui me permet de les dater. Ils sortent d'une malle de grenier dans laquelle se trouvaient uniquement des objets des années 1943/1944. 

les années 1940

1939-1940

La première guerre mondiale avait été un excellent tremplin pour l'essor de la marque. Pierre Thibaud s'en souvient parfaitement et compte bien profiter de cet énorme potentiel commercial. La silhouette du soldat français va être récurrente dans la communication de ce début de guerre. Après tout, autant profiter de la victoire annoncée sur les troupes allemandes!

Des produits utiles sur le terrain à mettre dans chaque colis pour le front!

L'Express de l'Est du 21 octobre 1939
L'Express de l'Est du 21 octobre 1939

 

 

Avec la guerre arrivent les premières difficultés d'approvisionnement. Gibbs tient à faire savoir que malgré les difficultés de circulation, ses produits sont toujours présents dans les différents points de vente.

La "Trousse du soldat offerte par Gibbs":

Formidable opération de communication de la marque, il n'existe malheureusement aucune information sur cette trousse de toilette "offerte" par Gibbs.

Dans quelles circonstances était-elle perçue par le soldat, quel était son contenu, à combien d'exemplaires fût-elle produite... autant de questions ouvertes (si un de mes lecteurs dispose d'informations à ce sujet, qu'il n'hésite pas à me contacter).

La trousse de toilette offerte par Gibbs (photo Alberic forum Militaria 1940)
La trousse de toilette offerte par Gibbs (photo Alberic forum Militaria 1940)

 

 

Plusieurs hypothèses pour cette trousse:

  • disponible dans les points de vente civils et offerte lors d'achat de produits de la marque,
  • distribuée à la troupe au niveau régimentaire, avec ou sans contenu,
  • mise a disposition d'organisations de charité qui les distribuaient ensuite aux soldats (avec ou sans produits Gibbs dedans).

1941-1945

Magazine Mode du jour du 30 octobre 1941
Magazine Mode du jour du 30 octobre 1941

 

Le temps des restrictions et non de l'innovation, d'autant plus que les relations avec l'Angleterre sont coupées. Les publicités sont moins nombreuses et tournées vers "l'économie" du produit.

Catalogue tarifaire au 1er janvier 1944:

Ce catalogue tarifaire destiné aux revendeurs de la marque nous donne un appercu des produits vendus fin 1943, début 1944. Présent au catalogue ne veut pas dire disponible en rayon, difficultés d'approvionnement obliges.

1946-1949

La fin de la guerre ne signifie pas pour autant retour à la normal. La France est encore soumise aux tickets de rationnement jusqu'en 1949, il en va de même pour les entreprises. Il faudra attendre les années 50 pour que tout rentre dans l'ordre.

L'agenda de 1949:

Premier agenda diffusé depuis 1940, il est fait mention dans la préface des difficultés éprouvée par l'entreprise pour le mettre à disposition de ses clients. On est loin de la qualité de ceux d'avant guerre et leurs catalogues en couleur. On peut toutefois noter que les rasoirs sont dorénavant bien présents dans l’assortiment. Autre élément notable, le vert encore présent dans les emballages d'avant guerre, a maintenant disparu. Une évolution de la charte graphique pour les produits de rasage commence à se faire sentir avec l’apparition des rayures vertes sur fond blanc sur le tube pour savon à barbe référence 50.

Des exemples concrets

Voici des produits de la marque tels que l'on peut les trouver encore aujourd'hui au fond des tiroirs de mémé Ginette ou sur les stands de marché aux puces. Les modèles Gibbs n'ayant pour certain pas changés sur plusieurs décennies, il est difficile de les dater exactement. Au mieux, il est possible de définir une période sur laquelle ils ont été commercialisés.

Le rasoir normal à 2 coupes:

Les rasoirs Gibbs sont vendus dans des étuis en matière plastique, dans la lignée de la gammes des accessoires de rasage de la marque. Cette présentation dans un étui carton est typique de la période aux emballages "provisoires" dû aux difficultés d'approvisionnement.  Déjà présent dans le catalogue tarifaire de janvier 1944, l’étui carton perdurera jusqu'à la fin des années 1940, début 1950. 

Savon à barbe "nu":

Savon à barbe vendu nu pour recharger tubes en plastique et autre contenant de la marque. Emballé dans du papier, cet emballage est qualifié de "provisoire" dans une publicité de 1948. Il sera ensuite emballé dans de l'aluminium comme on peut le voir dans l'agenda de 1952.

L'étui en métal décoré pour savon à barbe:

Dans l'état actuel des connaissances, il est difficile d'être catégorique pour la datation de cet étui. Le personnage représenté sur le capuchon a un style très années 50, mais il ne faut pas oublier que Gibbs a toujours été précurseur pour sa communication. Trouvé avec un savon nu en emballage provisoire de la fin des années 40, on pourrait dater cet étui de la fin des années 1940. Mais le savon a pu être changé et l'étui pourrait être plus ancien...

les années 1950

Les années d'après guerre et leurs difficultés d'approvisionnement sont maintenant passées. Les emballages "provisoires" vont laisser la place aux emballages haut de gamme propres à la marque. C'est d'ailleurs l'occasion de les modifier ou renouveler.

La gamme des produits Gibbs ne semble pas s'étoffer au cours de la décennie. On reste sur les produits déjà disponibles dans les années 1930, dentifrice, brosses, rasage, talc...

Agenda de 1951: (source Loudunais forum rasage traditionnel)

La nouvelle charte graphique pour le rasage se met en place, rayures vertes sur fond blanc. Par ailleurs, le savon à barbe de rechange est maintenant emballé dans du papier aluminium.

Publicités de 1951 à 1959:

L'agenda de 1952:

Apparition de la poudreuse cylindrique pour le talc.

L'agenda de 1954:

L'emballage du savon dentifrice "nu" est maintenant marqué "rechange".

L'agenda de 1955:

A noter, le changement dans l'emballage du savon à barbe "nu". Le rouge est dorénavant dominant.

Le catalogue de 1956: (source Loudunais forum rasage traditionnel)

La charte graphique des produits de rasage évolue encore. Dominante rouge, cotés striés rouge et non plus vert.

Des exemples concrets:

Voici des produits de la marque tels que l'on peut les trouver encore aujourd'hui au fond des tiroirs de mémé Ginette ou sur les stands de marché aux puces. Les modèles Gibbs n'ayant pour certain pas changés sur plusieurs décennies, il est difficile de les dater exactement. Au mieux, il est possible de définir une période sur laquelle ils ont été commercialisés.

Le savon dentifrice référence 61:

La boite en aluminium référencée 61 date du début des années 50 et apparaît à l'agenda de 1954.

Talc boraté:

D'après la catalogue tarifaire de 1950, le talc proposé à cette date est encore dans le flacon "décoré" (celui visible dans l'agenda de 1937?). A partir de 1952 apparaît une poudreuse neutre, sans fioritures, telle que présentée ici.

En même temps apparaît un nouveau talc, la "formule spéciale", visible sur une publicité de 1952. Cette poudreuse semble légèrement différente au niveau du capuchon, qui présente notamment le logo Gibbs (ce n'est pas le cas pour le talc boraté).

En 1956, le capuchon de la "formule spéciale" devient définitivement plus petit. Dans quelle mesure la poudreuse de talc boraté a suivi l'évolution de la poudreuse de "formule spéciale"... ?

Savon à barbe "nu":

Le savon en lui-même est emballé dans de l'aluminium qui remplace le papier des emballages provisoires des années 40. L'emballage en carton présente la nouvelle charte graphique, prédominance du rouge et cotés striés, apparue en 1955.

L'étui en métal décoré pour savon à barbe:

Dans l'état actuel des connaissances, il est difficile d'être catégorique pour la datation de cet étui. Le personnage représenté sur le capuchon a un style 19ème siècle. Certainement un moyen de rappeler que les produits Gibbs existent depuis "longtemps", gage de qualité. Trouvé avec un savon nu en emballage aluminium, on pourrait dater cet étui des années 1950/1960. Mais le savon a pu être changé et l'étui pourrait être plus ancien...

L'étui en plastique de 2ème génération pour savon à barbe:

Commercialisé dès le début des années 1930, sa forme n'évolue pas au cours des décennies suivantes. Seul changement, les marquages qui apparaissent sur l'une des extrémités (en lieu et place du logo Gibbs). Marqué "cet étui se regarnit avec le savon NU 58 ou 53".

On ne peut être catégorique quant à sa datation, mais on peut imaginer qu'il soit apparu au début des années 1950, alors que la plupart des packagings connaissent des évolutions plus ou moins importantes. Autre indice ici, le savon présent dans l'étui est emballé dans de aluminium, ce qui le date au minimum des années 1950. L'étui a néanmoins pu être rechargé...

Le blaireau en métal référence 210:

Ce modèle de blaireau ne connait quasiment pas d'évolution de présentation sur plusieurs décennies. Les poils en nylon n'apparaissent cependant qu'à partir de 1950. A noter le marquage Thibaud Gibbs & Cie., cette raison sociale apparaît officiellement en 1955. 

Le blaireau en plastique:

Ce blaireau au manche plastique de la gamme "velours" présente des poils en nylon. Il apparaît au catalogue de 1956.

Les années 1960

La documentation dont je dispose pour le moment ne me permet pas de développer au delà de la fin des années 1950. Dans l'attente de mettre la main sur des catalogues et autres produits, voici quelques publicités glanées ici et là.

Gaston Ladalle

Droits réservés. Pour toute reproduction de l'article, même des extraits, merci de me contacter.

 

Sources: publicités dans les magazines et journaux trouvées sur GalicaLimedia et Rosalis. Forum rasage-traditionnel.