Les tentes individuelles en reconstit armée française

Les tentes individuelles de l'armée française

Indissociable du campement de reconstitution, les tentes individuelles, aux côtes de celles dites "collectives", contribuent à la mise en valeur de l'ensemble des éléments et matériels que vous présentez au public. Véritable "toile de fond" de nos reconstitutions historiques, il faut toutefois savoir que de tels campements sont loin d'être représentatifs... l'armée française ayant pour habitude de réquisitionner bâtiments et granges pour y loger la troupe.

Cela étant dit, mieux vaut une tente individuelle historique pour vous abriter que d'utiliser une tente "Quelchoix".

une tente presque individuelle

Avant d'aller plus loin et de découvrir les différents modèles utilisés, il est nécessaire de connaitre le principe même de la tente dite individuelle... pour deux voir quatre... ou plus si affinités.

Je m'explique, chaque soldat emporte avec lui une partie de la tente, c'est à dire une toile, un mât et quelques sardines (le nombre varie en fonction du modèle de tente). L'objectif étant de trouver un ou des copains ayant un autre bout de toile et des éléments de mât pour monter une tente complète. Autant dire que sur votre campement de reconstit, le plus simple est d'avoir le nombre adéquat de toiles, de mâts et de sardines... vu que vous devrez partager votre espace avec votre barda.

La tente individuelle modèle 1897

Officiellement dénommée "tente-abri individuelle", la tente modèle 1897 est prévue pour abriter 6 hommes.

Elle se compose de 4 toiles boutonnées ensemble pour former la toiture et de 2 toiles qui font chacune office de porte. Il faut également 8 piquets (sardines) et 3 mâts (3X3 demi supports brisés). Illustration extraite du manuel d'infanterie de 1915.

La toile est en coton imperméabilisé, de couleur cachou (de nombreuses variations de teinte existent) et de forme réglementairement carrée. Chaque toile est censée mesurer 160 cm de coté mais en réalité les mesures diffèrent de 1 à 10 centimètres suivant les fabricants. 3 des côtés reçoivent une série de boutonnières et de boutons en zinc. A chaque angle on trouve une paire d’œillets surjetés ou métalliques. Le coté dépourvu de boutonnière accueil encore 2 œillets en son centre. C'est ce coté qui est en contact avec le sol lorsque la tente est montée.

 

Dimensions: 160 cm de long X 160 cm de large.

Poids d'une toile: 850g

Période d'utilisation: 1914-1945

La modification de 1914 (illustration ci-dessus): elle consiste en un rajout de 2 cordons permettant de porter la toile comme une pèlerine. Un cordeau de cou qui passe dans sept brides en toile disposées en forme d'éventail. Un cordeau de ceinture qui se trouve au milieu de la toile et passe également par sept brides en toile.

 

Gros plan sur une autre toile 1897/1914 avec cette fois-ci des passants en toile. Il existe au moins 3 types de passants, ceux en toile (à gauche), ceux en fil épais (ci-dessus) et ceux fait avec de petits anneaux métalliques.

La tente individuelle modèle 1935

Identique à la tente modèle 1897 dans son utilisation, sa fabrication et ses dimensions, les modifications apportées en 1935 à la toile sont les suivantes:

- les cordons de serrage pour la transformer en pèlerine disparaissent

- une fente est crée au milieu de la toile pour permettre le passage de la tête et la transformer en poncho. Cette fente ferme par trois boutons qui la rendent "étanche" pour son utilisation première en toile de tente

- 4 rubans de toile sont fixés sur la face extérieure de la tente pour permettre d'y fixer des branchages de camouflage. Cependant ces rubans ne sont pas systématiques, on trouve nombre de toiles 1935 qui n'en ont jamais reçu (les fabrications post 1945 en sont systématiquement dépourvues).

 

Dimensions: 160 cm de long X 160 cm de large (celle illustrée ici: 158 cm de long X 150 cm de large!)

Poids d'une toile: 850g

Période d'utilisation: 1939-guerre d'Indochine

 

Tente modèle 1935 telle qu'on la voit sur les campements de reconstit. Montée à l'aide de 3 tronçons de support brisés par mât et ouverte aux 4 vents, elle n'est en fin de compte pas représentative de ce qui se faisait à l'époque.

la tente individuelle américaine

"Découverte" par les troupes françaises de libération lorsqu'elles ont perçu du matériel américain, le principe est fondamentalement le même que pour la tente française. Une toile, un mât et 5 piquets par homme, reste plus qu'a trouver un copain pour faire la tente complète. 2 modèles de tentes individuelles US ont été distribués:

 

 

Le premier type qui présente un coté du tunnel fermé, mais reste grand ouvert de l'autre.

Dénomination: tent, shelter, half

Mise en service: 1940

 

Le 2ème modèle, plus représentatif, a l'avantage de pouvoir se fermer de chaque coté du tunnel et ainsi réellement protéger du vent et de la pluie.

Dénomination: tent, shelter, half, new type

Mise en service: 1942

Ci-dessous une toile du 2ème type à 2 absides.

Dimensions: 385 cm de long X 142cm de large.

Poids d'une toile: 1400g

Période d'utilisation: 1943-Indochine/Algérie

 

Avril 1945, des tentes US sont montées à l'avant et sur le coté de ce Half-track de la 2ème DB. A noter l'utilisation d'une branche en guise de mât, pour cause de perte ou pour augmenter la hauteur de la tente.

la tente individuelle modèle 1935 de la fin des années 1940

A partir de 1944 et au fur et à mesure de la libération du territoire national, les usines vont être relancées non seulement pour équiper au plus vite l'armée française de Libération, mais également (et surtout) pour relancer l'économie. A ce moment là pas le temps de se pencher sur des "nouveaux modèles", on ressort les standards de 1940 et en route les machines outils!

C'est ainsi que la production des toiles de tente modèle 1935 est relancée. Les premières fabrications reprennent la teinte cachou typique de l'avant guerre, avant de s'orienter sur le vert, moins visible.

Au titre des dommages de guerre, les usines allemandes fabriquent des toiles 1935 pour l'armée française en utilisant les boutons et œillets typiques du matériel allemand WW2. Elles utiliseront également des rouleaux de toile camouflée type Zeltbahn qui restent encore en stock depuis 1945.

Ci-dessous une toile 1935 d'après guerre. A noter que les rubans de toile pour fixer un éventuel camouflage, qui n'étaient déjà pas systématiques avant guerre, ont complètement disparu après guerre.

 

Dimensions: 160 cm de long X 160 cm de large (celle illustrée ici: 160 cm de long X 148 cm de large!)

Poids d'une toile: 850g

Période d'utilisation: Indochine

 

A titre de comparaison, la toile post 1945 verte et la toile cachou de 1937.

Ci-dessous, une peu courante toile de tente modèle 1935 de fabrication allemande réceptionnée en 1947. Toile camouflée type Zeltbahn 1931, boutons cuvette spécifiques allemands.

 

Un autre exemple de toile modèle 1935 fabriquée dans de la "toile de prise". Cette toile n'a reçu qu'une seule nuance de camouflage, typique des fabrications (ici du rouleau de toile) "stoppées nettes" par la fin de la guerre.

la tente individuelle modèle 1951

Le conflit indochinois et la multitude de modèle de tente individuelle employés sur place (tente 1935, US et Zeltbahn allemande) ont mis en évidence la nécessité de fournir à la troupe un modèle standard, bien pensé et polyvalent. Les ingénieurs vont se pencher sur leurs tables à dessins et... copier la Zeltbahn modèle 1931 allemande, trait pour trait.

 

La Zeltbahn modèle 1931 allemande, très en avance sur son temps, est utilisable en poncho, présente un grand nombre de combinaison possible en la couplant avec d'autres toiles et permet de se camoufler!

Copie quasiment identique de la toile allemande, le modèle est défini en 1951 et sa production en série commence au courant de l'année 1952. Différence notable par rapport à la tente 1935, elle se ferme entièrement et protège ainsi réellement des éléments. Il ne faut "plus" que 4 toiles pour faire une tente et non plus 6!

 

Deux versions sont fabriquées:

- une version présentant une face camouflée et une face kaki clair... à priori destinée aux troupes aéroportées (TAP)

- une version entièrement kaki clair destinée aux TTA

En réalité les modèles sont distribués indifféremment en fonction des stocks. Ci-dessous les 2 versions des toiles. Une version camo/kaki fabriquée au 4ème trimestre de 1953 et une version entièrement kaki fabriquée au 4ème trimestre de 1954.

 

Dimensions: 250cm X 200cm X 200cm (celle illustrée ici: 247cm X 198cm X 198cm)

Poids d'une toile: 900g

Période d'utilisation: Algérie

 

Côte à côte, Zeltbahn 1931 et sa copie française de 1951.

Il est possible de monter une tente en couplant toiles 1931 et toiles 1951.

Présentant de nombreux avantages en terme de poids (par toile), d'utilité (poncho) et offrant de nombreuses possibilités de combinaison entre plusieurs toile, la tente modèle 1951 va cependant être très vite décriée par les principaux intéressés. Préférant le modèle US, plus pratique et plus "imperméable" (!), les soldats devront s'en contenter jusqu'à ce que l'intendance se penche sur un autre modèle en 1955.

Ci-dessous une tente 1951 montée (avec une 1956 en fond). Plus haute que l'ensemble des tentes individuelles contemporaines, on comprend vite la cause des mécontentements lorsqu'on se sert à quatre dedans.

la tente individuelle modèle 1956

Face au mécontentement vis à vis de la toile de tente modèle 1951, le bureau confection se penche sur un nouveau modèle de tente individuelle. Le modèle US à 2 absides va servir de référence à cette nouvelle tente. Exit la possibilité de passer la tête pour en faire un poncho, dorénavant il faut se contenter de la poser sur les épaules pour s'abriter de la pluie... Néanmoins, un seul copain est nécessaire, et non plus 3, pour monter une tente.

 

Dimensions: 355cm de long X 135 cm de large

Poids d'une toile: 1400g

Période d'utilisation: Algérie /années 70

Comme pour les tentes modèle 1951, il existe 2 versions. Une entièrement kaki comme présentée et une version dont un coté est camouflé. Tout comme les 1951, elles seront distribuées indifféremment en fonction des stocks. A signaler que la version camouflée est moins courante.

Le modèle présenté ici, bien qu'entièrement kaki, présente une "doublure" camouflée non visible sauf par cette petite déchirure. Pas de perte de tissu en usine!

 

Comparatif toile US/toile 1956. La tente US est plus grande de 30 cm en longueur et 7 cm en largeur... mais le poids des 2 versions est identique!

 

Toiles de tente modèle 1956 camouflées en Algérie.

la tente biplace modèle F1

L'évolution suivante de la tente "individuelle" de l'armée française prend en compte le fait que les hommes sont suivis de près par des véhicules transportant le matériel de campement. 

La tente F1 en tissu présente un sol intégré et un double toît en plastique. Fournie avec 2 mâts en aluminium, des sardines et cordeaux, une housse de rangement, son poids avoisine les 4 kg!

Il est possible de l'ouvrir de chaque coté au moyen de fermetures éclair et de l'aérer sur la longueur (des deux côtés) en dégageant des ouvertures "moustiquaires". Confortable et simple d'utilisation, elle nécessite un long temps de séchage après utilisation.

A noter que la version suivante F2, à l'aube de l'an 2000 sera tout en Nylon sans double toit.

 

Dans la pratique, les soldats sont invités à s'équiper d'une bâche plastique du commerce pour les sorties terrain.

 

Dimensions: 200 cm de long X 140 cm de large.

Poids total: 3.5kg

Période d'utilisation: années 80/90

Nota: le modèle présenté ci-dessous n'est pas monté dans les règles de l'art, son double toit n'est pas assez tendu.

les accessoires

Après avoir vu en détails les toiles de tentes, voici les accessoires indispensables pour monter la tente.

 

Le piquet en bois. Ce modèle de fin 1800 ne changera pas jusqu'au années 60. C'est d'ailleurs à lui qu'on doit le nom de "sardine" en raison de sa forme si particulière.

 

Les piquets en bois US. Modèle typique de l'armée américaine, livré avec les tentes individuelles ww2, ils sont parfois utilisés avec des tentes modèle 1951 ou 1956 en fonction des stocks.

 Le piquet en métal. Plus lourd que celui en bois, il est avant tout plus solide et permet de le planter en sol dur. Difficile de dire à partir de quand exactement il est apparu, années 60 ou 70.

 

Le demi support brisé. Comme pour les sardines, c'est un modèle de mât qui n'évoluera quasiment pas au cours du XXè siècle. Fait pour s'emboîter l'un dans l'autre, le nombre distribué varie en fonction du modèle de la tente.

 

Le mât articulé US. Chaque morceau est solidaire de l'autre, relié par un axe articulé, ce qui évite les pertes.

Les morceaux s'emboitent à l'aide de la bague en métal qui coulisse. Au cours de la guerre, un mât démontable en 3 parties, très proche du modèle français, va apparaître. Le mât articulé reste cependant plus représentatif et continuera sa carrière après guerre avec les tentes 1951 et 1956.

La dotation en piquets et demi supports brisés varie en fonction du modèle de tente. Par homme en plus de la toile:

- tente 1897, 1935: 2 X demi supports brisés, 2 X sardines

- tente US: 1 mât articulé, 5 X sardines

- tente 1951: 3 X demi supports brisés, 3 X sardines

- tente 1956: 3 X demi supports brisés, 3 X sardines

- tente F1: de conception moderne, les mâts sont en aluminium et les sardines en métal. Le tout est contenu dans un grand sac de transport qui contient la toile, le double toit et les accessoires de montage.

Merci à François et Alain pour le prêt de leurs toiles.

Sources: le manuel d'infanterie 1915;

"Les paras français en Indochine"-Adam/Pivetta; "1940 le soldat français"-Bellec; "le guide du collectionneur"-Enjames.

Si vous aimez, partagez maintenant!