La trousse de toilette en reconstitution historique

la trousse de toilette en reconstitution historique

Nous abordons aujourd'hui une nouvelle rubrique pour ce blog dédié à la reconstitution historique, j'ai nommé la rubrique "beauté".  Eh ben oui, même en plein milieu d'un campement de 200 poilus (pas spécifiquement des gars qui font du 14), il est de bon ton de sentir la rose!

Vous l'aurez compris, je vais aborder ici le thème de la trousse de toilette. "Inutile" me direz-vous? Moi je dis pas sûr...

"Si a 50 ans on a pas sa photo en uniforme en train de se brosser les dents sur un mur au Japon, c'est qu'on a raté sa vie"

Jacques Déguela, vendeur de réclame

Elles ressemblaient à quoi à l'époque?

Fondamentalement, rien à vraiment changé... Brosse à dents, dentifrice, rasoir, mousse à raser, peigne, miroir... Ci-dessous, quelques exemples de trousse et leur contenu que pouvaient emporter les soldats avec eux (trousses recomposées).

Trousse de toilette du soldat français de 1940. Sac en toile renfermant une boite de pansements, du talc, du savon, rasoir, blaireau, brosse à dent, poudre dentifrice, bol à mousse à raser, miroir, crème Nivea et serviette réglementaire. L'intendance ne fournissait que peu de chose (serviette, savon, miroir). Les autres éléments étaient de l'achat "du commerce" ou des cadeaux publicitaires (on pense à la fameuse trousse de toilette Gibbs).

Posés sur une trousse en toile caoutchoutée fermant par deux gros boutons en carton, voici ce que pouvait contenir la trousse du soldat allemand au cours de la seconde guerre mondiale: brosse à dent en os et son tube de rangement en aluminium, rasoir et lames, carton pour sécher les lames de rasoir, blaireau, peigne, boîte de crème Nivea, savon, gobelet publicitaire (pour préparer le savon de rasage) miroir et talc. Nota, tous ces éléments sont "du commerce", achetés par le soldat ou envoyés par la famille.

Sur fond de trousse de toilette fourni par la croix rouge (un simple sac en toile), voici les éléments que l'on pouvait trouver dans la trousse de toilette du GI en 1944: brosse à dents et boitier de rangement, dentifrice, savon, peigne, rasoir, mousse à raser, miroir, petite serviette, crème déodorante, talc et papier toilette. Ces éléments avaient plusieurs sources, l'intendance, des dons d'associations et les achats personnels dans les PX.

Voici une trousse de toilette des années 1950. Sur la trousse compartimentée en toile caoutchoutée (marché de 1955), se trouve le miroir incassable, le savon, la brosse à dents, le talc, la poudre dentifrice, la boité de crème Nivea, le rasoir, crème de rasage et une serviette nid d'abeille. L'armée fournie trousse de toilette, serviette, miroir, savon, boîte à savon, brosse à dents, rasoir (un autre modèle que celui présenté) et blaireau.

Ce que l'on voit en reconstit

Après quelques années sur les campements, je peux vous assurer qu'on voit le "niveau d'expérience" du gars en reconstit en fonction de sa trousse de toilette. Je les classerais en 4 groupes: "les bleus, les engagés, les anciens et les vieux de la vieille".

Ci-dessous un aperçu du contenu type des trousses de toilette de chacun de ces groupes. Nota, bien que le caleçon ne fasse pas partie de la trousse de toilette, c'est un élément absolument décisif pour le classement dans les groupes cités plus haut.

Le "bleu": premières reconstit, tout son matériel tient dans un sac paco, sa trousse de toilette grand luxe est pleine à craquer - "comment ça y'a pas de douche?"-

Gel douche, serviette bien voyante, crème solaire, Biafine, mousse à raser, déodorant et caleçons de rechange (un par jour).

En bonus, gel pour les cheveux (des fois qu'il y'ait des filles) et capote (non pas celle en laine).

"L'engagé": il a déjà quelques sorties à son actif, il sait qu'en fin de compte il ne va pas se servir de grand chose une fois sur place. Il s'est procuré une trousse de toilette "militaire" pour qu'elle fasse moins mal aux yeux sur le campement, pareil pour la serviette. Il n'a plus qu'un caleçon de rechange et pense encore sincèrement l'utiliser.

"L'ancien": il a déjà pas mal bourlingué. Il sait ce que c'est que de se faire prendre en photo par des touristes alors qu'il est en train de se raser ou de se brosser les dents. Justement pour ça, et aussi pour son plaisir perso, il s'est fait une trousse "archéo-compatible". Son unique caleçon de rechange, lui aussi un minimum archéo- compatible, n'est là que pour le cas extrême ou il s'asserait dans une flaque d'eau... (mais même la il n'en changerait pas).

Le "vieux de la vieille": il a fait tous les fronts, a déjà dormi dans un trou d'homme en hiver, il se souvient de comment c'était "avant" (c’était mieux) et n'a plus aucune illusion sur lui-même. La trousse de toilette, il l'a sorti pour la dernière fois y'a 8 ans. Au réveil et avant de se coucher, il se rince les dents avec le contenu de son quart. Son caleçon de rechange, il le porte sur lui.

A mes lecteurs qui verraient ici un jugement de valeur sur "l'hygiène" de l'un ou de l'autre, sachez qu'il n'en est rien, ayant moi-même déjà fait de nombreux fronts... Par ailleurs avouez que vous êtes déjà en train de classer vos copains de reconstit dans les différents groupes!

A toutes les personnes découvrant ici la reconstitution historique et qui seraient horrifiées par ce qu'elles viennent d'apprendre, sachez que nous ne faisons rien d'autre que de coller au plus près aux standards de l'époque. Pour preuve, cet extrait du manuel de 1939 de la SSBM, Société de Secours aux Blessés Militaires, future Croix Rouge.

"Les vêtements, surtout ceux de dessous, doivent être très propres et changés fréquemment,

au moins tous les huit jours [...]"

comment monter sa trousse de "l'ancien"

Si vous aussi vous souhaitez passer pour "l'ancien" auprès de vos camarades et surtout auprès du public, voila quelques conseils pour monter une trousse de toilette archéo-compatible.

La trousse: que vous fassiez du 14, du 40, du libé ou de l'Indochine/Algérie, le plus simple est de se procurer un petit sac en tissu (pensez à mémé Ginette et ses ressources inépuisables en matière de vieilleries) qui se ferme par cordon. Simple, pas cher, efficace.

Pour les conflits plus récents, il existe suffisamment de stock de la trousse de toilette réglementaire des années 60, en toile avec compartiment caoutchouc.

Brosse à dents et dentifrice: rendez-vous dans un magasin Bio ou sur un site Web équivalent. Il est aisé de trouver une brosse à dents en bois et de la poudre dentifrice. Essayez ensuite de trouver un récipient adapté pour votre poudre (boîte de bonbons pour la gorge par exemple) étant donné qu'elle est livrée en boite plastique.

Rasoir et mousse à raser: pour le rasoir ancien à lames, y'a les brocantes... ou alors ça se trouve chez votre barbier ou sur Internet. Savon à barbe et bol vintage ou neutre complèteront l'ensemble. Ou crème à raser en tube, qui vous épargne bol et blaireau.

Serviette: prenez un tissu blanc, c'est ce qu'il y'a de plus neutre et intemporel.

Les petits accessoires: pansements, comprimés d'aspirine ou Doliprane (pour vos migraines) trouveront leurs places dans une boîte métal ancienne trouvée en brocante.

Pour le caleçon, à vous de voir, mais quand ça gratte, faut changer!

Si vous aimez, partagez maintenant!