Les sacs de transport de l'ANP 51

Suite logique de l'article sur les sacs de transport de l'ANP 1931, nous nous penchons ici sur son descendant direct, le sac de transport de l'ANP 1951. Moins connu et moins documenté que son ancêtre, il aura, mine de rien, connu une longue vie active et quelques conflits entre les années 1950 et la fin du XXème siècle.

Le sac de transport de l'ANP 51

Génération suivante du masque à gaz de l'armée française (après le modèle 1931), l'appareil normal de protection modèle 1951 a été développé à la fin des années 1940, pour faire face au dangereux vieillissement du matériel de protection alors en stock.

Déjà employé en 1940, mais peu représentatif (masque C38 notamment versé à la défense passive), le caoutchouc remplace définitivement la toile enduite de l'ANP 1931. Matériel plus performant dans la lutte contre les gaz et plus facile d'entretien, ce masque est résolument "moderne". Son sac de transport va lui aussi évoluer.

Le sac de l'ANP "lourd"

ANP 1951 modèle lourd (photo Militaria3)
ANP 1951 modèle lourd (photo Militaria3)

L'ANP 1951 "lourd" diffère très peu de l'ANP 1931 dans son mode de fonctionnement. Équipé d'une volumineuse double cartouche et muni d'un tuyau en caoutchouc, ce masque s'utilise comme son prédécesseur. 

Le nouveau sac de transport pour ce masque se base très clairement sur celui de l'ANP 1931. La musette présente un compartiment pour la fameuse cartouche, un autre pour y loger le masque. Destiné au port en bandoulière, on retrouve le mousqueton permettant de raccourcir rapidement la bandoulière déjà présent sur le sac de l'ANP 31. Au dos, une sangle amovible permet d’assujettir la musette au corps de l'homme... bref, à l'Ouest rien de nouveau.

Musette du modèle "lourd" fabriquée au 4 trimestre 1951
Musette du modèle "lourd" fabriquée au 4 trimestre 1951

Produit dès 1951 ce sac de transport reçoit tout de même quelques améliorations par rapport à son prédécesseur:

- le rabat se ferme par 2 lanières en cuir et protège ainsi d'autant plus le masque de l'usure.

- De nombreux compartiments de petite taille sont prévus pour loger les différents accessoires (2 housses de protection, des écrans protecteur pour les yeux, une trousse de premiers secours, 1 boite de viseurs de rechange et 2 tubes à chlorure de chaux).

- Le compartiment pour la cartouche filtrante dispose sur la paroi extérieure d'un "support" permettant de ne pas obstruer l'entrée d'air de cette dernière (en quelque sorte une nouvelle version du rail présent sur la musette de l'ANP 31).

Le contenu du sac:

  1. Housse de protection (2 ex.)
  2. Ecrans protecteurs pour les yeux
  3. Trousse de premiers secours
  4. Boite de viseurs de rechange
  5. Tube poudreur à chlorure de chaux (2 ex.)

La version simplifiée:

Il existe une version simplifiée du sac lourd. Fermé par une lanière unique, le lien de parenté de cette version avec celle de l'ANP 1931 n'en est que plus flagrante.

Dans l'état actuel des connaissances, il m'est impossible de dire quand ce modèle a été produit. En même temps que celui à 2 lanières (dès 1951) ou par la suite pour faciliter l'extraction du masque en cas d'alerte?

Le sac de l'ANP "léger"

Le sac HP 54

ANP 1951 M53 modèle léger
ANP 1951 M53 modèle léger

S'il est le digne héritier de l'ANP 1931, l'ANP lourd en a les mêmes travers. Pour la musette cela signifie un encombrement important et une sangle qui barre la poitrine de l'homme, diminuant d'autant sa mobilité. 

 

Un sac de plus petite taille et pouvant se suspendre au ceinturon va être développé. Adopté en 1954, ce nouveau sac de transport est en forte toile imperméable et de forme parallélépipédique allongée. Il n'y a plus qu'un seul compartiment pour le masque dont la cartouche est directement fixée sous le groin. 

La musette HP54 - notice technique d'utilisation et d'entretien, 1970
La musette HP54 - notice technique d'utilisation et d'entretien, 1970

 

 

A l'intérieur sur la face arrière une poche (F) qui peut recevoir un survêtement de protection.

Dans le couvercle deux sangles de coton: L'une (E) est destinée à maintenir une boite à viseurs de rechange (immobilisée par un bouton-pression). L'autre (D) maintient un étui de produit décontaminant.

Sur le fond, une sangle de coton (G) avec fermeture à pression maintient la trousse de premier secours.

Le couvercle à large rabat est fermé par une patte de fermeture à tirette qui s'engage dans un pontet métallique sur le sac.

Sur la paroi arrière et à l'extérieur du sac sont fixés:

- deux bretelles de suspension (A) terminées par des boucles en double T (B), servant à fixer le sac au ceinturon. Les coutures fixant ces bretelles sur le sac ménagent entre elles un passant (C) ou le ceinturon pourra être glissé en cas de détérioration ou rupture des boucles, ou de la partie libre des bretelles.

- Deux dés (J) fixés vers la base du sac dans les coutures latérales. Une bretelle (H) de longueur réglable est fixée à ces deux dés par ses mousquetons. Elle sert à fixer le sac contre la cuisse en position normale de transport, mais peut aussi être utilisée pour porter le sac en bandoulière.

L'ensemble pèse 1,7 kg.

 

Source: Notice technique d'utilisation et d'entretien de l'appareil normal de protection modèles 51M53 et 51M53 bis, 1970

 

Sac HP 54:

Ce sac, conforme à la description faite dans les manuels, a été produit au 2ème trimestre de 1959.

Sac HP 54 simplifié:

Sur cette version les 2 sangles longues fixes de la première version laissent la place à un simple passant de ceinturon. Les anneaux demi-sphériques sont remontés vers le haut du sac et permettent la fixation de la bandoulière pour le port à l'épaule ou l'accrochage à la cuisse pour le port au ceinturon. L'agencement intérieur reste le même que sur le modèle précédent.

Le contenu du sac:

  1. Housse de protection 
  2. Ecrans protecteurs pour les yeux
  3. Trousse de premiers secours
  4. Boite de viseurs de rechange
  5. Tube poudreur à chlorure de chaux

Le placement du sac: 

Placé sur la hanche gauche, le sac se porte suspendu au ceinturon, sangle de maintien passé autour de la cuisse. Il peut également être porté en bandoulière à l'aide de la sangle déployée.

La sac modèle 63

Sac modèle 1963, mai 1989 au 53RA de Vieux-Brisach
Sac modèle 1963, mai 1989 au 53RA de Vieux-Brisach

Face à l'évolution des techniques de combat NBC, le matériel de protection et de décontamination transporté par le soldat s'étoffe.

Pour palier au manque de place de stockage dans le sac HP54 et permettre une extraction plus aisée du masque à gaz, le sac de transport de l'ANP 51M53 évolue au début des années 1960 pour être adopté en 1963.

La musette du modèle 1963 - notice technique 1970
La musette du modèle 1963 - notice technique 1970

Ce sac de dimensions légèrement supérieures à celles du sac HP54 permet le transport du matériel individuel de protection de première urgence.

Il a été conçu en tenant compte de la nécessité de sortir rapidement un seul ou plusieurs objets dont l'utilisation doit être immédiate en cas d'alerte. A cet effet, il est muni de fermetures "Velcro".

 

Il comporte:

- le logement central pour l'ANP 51M53 muni de sa cartouche

- la poche extérieure droite pour le survêtement à jeter de la collection d'effets de protection (sans son enveloppe)

- la poche extérieure gauche pour:

   - la trousse de premiers secours pour gazés

   - le nécessaire individuel de décontamination chimique

- le gousset intérieur droit pour la seringue auto-injectante

- le gousset intérieur gauche pour le carnet de papier détecteur adhésif, petit modèle.

- la poche intérieure pour:

   - la paire de couvre-chaussures

   - l'étui du viseur de rechange et des disques antibuée

- la poche intérieure du rabat pour:

   - la paire de gants de réserve

   - la cagoule

Le sac est muni de bretelles terminées par des boucles en double T qui permettent de le porter, soit suspendu au ceinturon assujetti à la cuisse gauche par une sangle réglable, soit en bandoulière.

L'ensemble pèse 2.4kg.

 

Source: Notice technique d'utilisation et d'entretien de l'appareil normal de protection modèles 51M53 et 51M53 bis, 1970

Le contenu du sac:

Le contenu du sac, extrait d'un manuel de 1968
Le contenu du sac, extrait d'un manuel de 1968

Lot de savon décontaminant modèle F1 dans son carton d'origine. Daté 1978.

Le placement du sac:

Le premier modèle

Sac du premier modèle, en 1991
Sac du premier modèle, en 1991

Entièrement en toile, le fond est renforcé (à l'intérieur) par une plaque rivetée. A noter qu'il continu à être distribué parallèlement aux modèles postérieurs, qui eux équiperont avant tout les soldats en opérations extérieures.

 

Le sac présenté ci-dessous est daté du premier trimestre 1967.

Le deuxième modèle en toile et plastique

Sac du second modèle
Sac du second modèle

Au cours des années 1970 (date exacte pour le moment indéterminée) le sac de transport modèle 1964 a connu une évolution dans sa fabrication. Pour remédier à l'usure du terrain et prévenir l'humidité du matériel, la fond du sac est dorénavant fabriqué en toile plastifiée. Le rabat possède également, à l'intérieur, une couche de toile plastifiée, toujours dans un souci de préservation du matériel de l'humidité.

 

Le modèle présenté ci-dessous est daté de 1991. Un sac daté 1976 a été observé.

Le contenu du sac: dans sa configuration "guerre du Golfe"

LE trosième MODÈLE EN plastique

Au début des années 1990, la sac de transport connait une nouvelle évolution pour être fabriqué entièrement en toile plastifiée. Parfaitement étanche aux intempéries, le masque est ainsi mieux protégé. A l'intérieur du sac, dans le fond est "posée" une cuvette en plastique du diamètre de la cartouche filtrante du masque. Ainsi logé, l'ANP ne bouge pas et sa cartouche est doublement protégé à sa base, par la toile plastifiée et la coque en plastique.

 

Pour le moment, c'est 1991 (sac le plus ancien observé) que l'on retient pour les premières fabrications de cette nouvelle version.

Gaston Ladalle

Merci à Vincent X, Frédéric et Baptiste pour leur aide.

 

Consultez ici l'agenda des reconstitutions historiques.

Si vous aimez, partagez maintenant!

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    CARION Didier (vendredi, 01 janvier 2021 22:34)

    Très détaillé et complet sur les différents mles, très beau travail, ça va faire avancer l'identification du matériel que chacun a, merci

  • #2

    Gaston Ladalle (dimanche, 03 janvier 2021 14:27)

    Bonjour, merci pour votre commentaire.
    Cordialement
    Gaston