La trousse de toilette du GI en 1944

Dans la lignée de l'article sur la trousse de toilette du soldat français, nous nous penchons ici sur celle du GI américain en 1944.

La trousse de toilette du soldat américain en 1944

Un étale des Post eXchange
Un étale des Post eXchange

 

Comme la plupart des armées modernes au cours de la seconde guerre mondiale, l'armée américaine ne fournit que peu d'effets de toilette à ses soldats et encore moins une trousse pour les transporter.

 

C'est au soldat qu'il revient de s'équiper dans le commerce ou dans les nombreux "magasins" destinés aux soldats, les fameux Post Exchange, ou PX. Ces magasins qui les suivent littéralement au front, proposent des produits à prix réduits aux soldats.

LES MODÈLES DU COMMERCE

Ci-dessous, les différents types de trousse que l'on rencontre régulièrement. Néanmoins, tous les modèles ne sont pas représentés... Le thème est large!

La trousse tablier

C'est certainement le modèle le plus couramment rencontré. Fabriqué en toile imperméable "caoutchoutée", elle dispose de 6 compartiments de taille différentes permettant d'y loger les impédimentas de la toilette. 2 longs lacets assujettis aux cotés de la trousse permettent le port en mode tablier pour faciliter l'utilisation des produits au cours de la toilette. Non utilisé, le rabat ferme la trousse qui peut ainsi être roulée sur elle-même et maintenue fermée par les lacets. Une fois pleine et roulée, ca fait quand même un gros paquet. 

Ici une fabrication de Pioneer. Identique à la "Style King" en terme de taille et de nombre de poches, la toile est néanmoins moitié moins "caoutchoutée". Il est fort probable que Pioneer soit la sous marque "moyenne gamme" de Style King, d'où les modèles similaires.

La trousse portefeuilles

Cette trousse présente des logements pour les différents produits ainsi qu'un compartiment plus large permettant d'y loger une serviette. Elle se replie sur elle-même pour la fermeture. Les lacets ont la double fonction de la transformer en tablier (ou la passer autour du cou) et de pouvoir la ficeler pour la maintenir fermée.

Autre exemple de trousse type portefeuilles, ce modèle dont la patent date de 1914 aurait déjà pu équiper un GI en 1918.

La trousse présentoir

 

 

Véritable modèle "de luxe" de la trousse de toilette, celle-ci a le gros avantage de présenter une tablette sur laquelle poser ses fournitures.  Idéale lorsqu'elle est utilisée en campement, son utilisation au fond d'un fox-hole doit être plus ardue.

Le simple sac

Cette trousse du fabricant Kamp-Kit est un sac en toile de coton que l'on ferme en tirant le cordon. Les impédimentas se rangent dans des compartiments qui sont sur les cotés intérieurs du sac. Une serviette peut aisément se loger en vrac à l'intérieur.

Ci-dessous des photos d'un reporter de chez LIFE sur un convoi en Afrique du Nord en 1944. Ces soldats utilisent une telle trousse de toilette. A droite un autre exemple de trousse décorée.

La trousse de toilette de la croix rouge

Pour soutenir la troupe, la croix rouge américaine met a disposition des soldats diverses fournitures dont des trousses de toilette. 

Deux modèles sont prédéfinis, le modèle "tablier" et le "sac".

Chose à savoir, l'organisation de la croix rouge est régionale (par "chapter") et chaque région s'organise à sa manière pour son approvisionnement en fournitures... Voici l'extrait d'un document de l'american Red Cross de 1981 au sujet de l'organisation de celle-ci: The chapter is the local unit of the Red Cross and is responsible for all local Red Cross activities within its territory, subject to the policies and regulations of the corporation. There are approximately 3,050 chapters across the United States.

 

Résultat, bien qu'il y'ait des "grandes lignes" communes (ici des modèles prédéfinis), chaque chapter produit ses propres trousses de toilette... qui diffèrent quelque peu les unes des autres.

Le sac tablier

Modèle "haut de gamme" de la croix rouge, le modèle tablier permet d'assujettir la trousse à la taille au moyen des lanières longues. A l'intérieur aucun compartiment, les objets de toilette y sont stockés en vrac. A noter que si l'on rentre le rabat et les deux lanières dans le sac (en rabattant le rabat quoi), la trousse se transforme en simple sac que l'on peut fermer en tirant sur les petites lanières. 

 

Le sac présenté ci-dessous est fabriqué en toile HBT. L'étiquette de la croix rouge est absente et le lacet de serrage du sac a été ôté car inutile à son utilisateur.

Voici une autre version de la trousse tablier. Cette fois-ci la toile est un tissu de coton, plus léger que la toile HBT ci-dessus. Celle-ci dispose encore de son lacet de serrage du sac. L'étiquette bien présente fait mention du Chapter de la ville de Streator dans l'Illinois. A noter que la trousse est déchirée à sa base.

Autre exemple de trousse, fourni par le chapter de New Haven dans le Connecticut.

Le simple sac

On ne peut faire plus simple, c'est un sac en toile, qui se ferme par un lacet. Pas de taille standard, cela dépend des Chapter  à l'origine du sac. A noter que sur le sac présenté ci-dessous, un petit drapeau américain fait office de décoration. Certainement un ajout fait par son propriétaire.

Le contenu de la trousse de toilette

Le PX au plus proche des soldats
Le PX au plus proche des soldats

L'intendance américaine ne fournit que peu de chose à ses soldats, savon, rasoir, brosse à dents... mais leur donne accès aux fournitures "détaxées" ou à prix très réduits, disponibles dans les fameux PX.

Ci-dessous des exemples de produits de toilette parmi les plus courants.

 

Le thème "trousse de toilette" US est vraiment large, pour ne pas dire sans fin tellement l'assortiment de produit est large. De quoi ravir les collectionneurs et autres amateurs de design vintage.

Le rasage

Un soldat doit, dans la mesure du possible, toujours être rasé de près. Il en va de l'image de l'armée sur les populations locales et du psyché même des soldats. Dans cette optique l'oncle Sam met à disposition des ses hommes un rasoir, des lames, un blaireau et le "simple" savon.  Le reste, ben faut se le procurer soi-même.

Les rasoirs

Ci-dessous 2 rasoirs Gilette réglementaires dans leurs boites en plastique. L'un est neuf avec son emballage carton sur lequel est noté son numéro de nomenclature. A noter la différence de traitement du métal et donc de couleur des rasoirs.

D'autres exemples de rasoirs ... Surtout des Gilette, de loin les plus courants. Le premier est disposé dans sa housse kaki (malheureusement en mauvais état). Le deuxième est dans une boite de rasoir CLIX (donc forcément pas sa boite d'origine), les 2 suivants ont été trouvés sans boite. L'un avec un manche en plastique, l'autre tout en métal dispose d'une virolle à la base pour "ouvrir" le compartiment à lame. Le dernier rasoir présenté avec sa boite en carton est en plastique de marque National Safety Razor.

Les lames

Plusieurs exemples de lames de rasoirs. Smith, Gem, Clix. A noter que GEM a fourni, entre autres, des paquets uniquement destinés aux forces armées. 

Tout comme pour les trousses de toilette, la croix rouge a distribué du matériel de toilette aux soldats. Dans l'état actuel des connaissances, il n'est pas possible de dire si la croix rouge a distribué des trousses de toilette pleines ou si elles étaient systématiquement vides. Dans ce cas précis la croix rouge a fait une commande, certainement nationale, auprès du fabricant PAL pour la fournitures de paquets contenant 5 lames. "Gift of american red cross" signifie cadeau de la croix rouge américaine.

 

Le crayon hémostatique, indispensable en cas de coupure dû au rasage. Il permet de faire coaguler le sang plus rapidement. Ce "Styptic pencil" se glisse dans son étui en carton blanc au capuchon bleu.

les étuis de savon à barbe

Pour transporter le savon à barbe, le soldat peut se munir d'un de ses étuis nickelés. Le premier est de marque Colgate, l'autre est un Williams.

Les blaireaux

Qui dit savon à barbe, dit blaireau pour l'appliquer (je parle du pinceau). Voici deux blaireaux de la marque Rubberset pour les forces armées. Dans un emballage des plus simples, sans marquages de nomenclature (ils se trouvent sur le carton d'emballage de la douzaine de blaireaux).

La mousse à raser

Il existe une alternative au savon à barbe, la mousse à raser en tube. Les marques les plus courantes sont Glider, Mollé, Barbasol et Mennen. Ci-dessous 3 exemples dans leurs emballages d'origine. A noter que Mollé et Barbasol ont des emballages spécifiques pour les forces armées, cela permet d'éviter que des produits détaxés se retrouvent sur le marché civil.

2 tubes de mousse à raser Glider côte à côte. A noter, outre la différence de bouchon, que l'un des deux a une notice glissée dans l'emballage. Le tube dont le bouchon porte le nom de la marque présente des traces de corrosion sur son sommet.

L'hygiène dentaire

Les brosses a dents

L'armée fournit une brosse à dents aux GI, celle-ci est en plastique et porte la mention US Army. Ceci étant, il existe une multitude de brosses issues du commerce dans les trousses de toilette. Ci-dessous l'une des marques les plus fréquentes, la "Park Avenue" de chez Dupont. L'étui est également en plastique kaki, il ne porte aucune mention de fabrication. D'autres étuis existent, en plastique noir notamment. 

Les dentifrices

En tube ou en poudre, c'est au soldat de se procurer son propre dentifrice. Milk i Dent et Craig Martin sont les tubes de dentifrice les plus rencontrés. Du coté de la poudre dentifrice, il y'a le flacon cartonné de Williams. 

L'hygiène corporelle

Le savon

Le savon est distribué régulièrement à la troupe. Ci-dessous 2 savons réglementaires comme l'atteste leur nomenclature 100A-type 1 ou type 2. Dans l'état actuel des connaissances, je ne peux expliquer la différence entre le type 1 et le 2 (avis à mes lecteurs).

Exemples de savons issus du marché civil. Swan et Lifebuoy figurent parmi les nombreuses marques disponibles dans les PX.

D'achat personnel, les boites à savon sont soit en plastique soit en métal.

Les déodorants

Non pas d'aérosol pour le déo. Une crème à appliquer sur le dessous des bras. A noter le message destiné aux forces armées au dos du pot Prim, comme quoi ce dernier est offert à un prix très bas en remerciement de leur engagement.

La poudre pour les pieds

Un soldat qui a les pieds blessés est un soldat qui ne peut plus se battre.  La poudre pour les pieds est destinée à éviter la transpiration qui altère la peau et entraine, à la longue, des blessures handicapantes. C'est pourquoi la poudre est distribuée par le service de santé. Les flacons commandés par l'armée ont de ce fait des numéros et date de contrat. Le flacon de gauche est une production dont le contrat date d'octobre 1918.  Quand on sait que les Etats-Unis ont livré des pansements datant de la première guerre mondiale à l'Afghanistan dans les années 1980, on peut tout à fait imaginer que ces flacons de 1918 aient pu être distribués en 1944, au moins aux troupes étrangères équipées par les USA.

 

Flacons réglementaires de poudre pour les pieds produites par 2 fabricants différents.

le talc

Très utile pour lutter contre la transpiration, le talc "rafraichit" et évite les blessures dans les zones de frottement de la peau. La aussi le choix est large pour ce produit que le soldat se procure sur ses propres deniers. Ammen, Williams, Mennen, Colgate, des noms que l'on rencontre encore de nos jours.

Le papier toilette

Voici les 2 modèles de PQ (le fameux Paper for the Qu) les plus couramment trouvés dans le sac du GI. L'enveloppe kraft anonyme contenant un gros paquet de feuilles et les feuilles roulées sur elles-mêmes du fabricant Waldorf. Remarquez la différence de taille de police de caractère entre deux rouleaux de Waldorf, petite et grande police.

A noter que tous ces paquets sont réglementaires, dans le sens ou ils sont livrés dans les cartons de rations (ten in One et rations K). 

Néanmoins sur le terrain les feuilles de papier journal font aussi bien l'affaire.

l'insecticide

Quelque soit le conflit, "Toto" est de tous les fronts. Il ne connait pas la fatigue, a toujours faim et n'est jamais seul. S'il n'était un nuisible, "Toto" serait un super héros (captain Toto). Bref, morpions et poux s'éclatent quand l'hygiène corporelle est poussée dans ses retranchements. Pour régler le problème, les poudres insecticides sont largement utilisées.

 

Dans la même veine, mais à appliquer en amont, l'anti-moustiques liquide, plutôt destiné aux régions chaudes.  On trouve notamment cet anti-moustique dans la pochette de premiers secours (la pochette à pansement) "Jungle" utilisée dans le pacifique. 

Néanmoins, après un petit séjour sur l'arrière d'Utah Beach, vous comprendrez que cette fiole a également dû connaitre le front normand. 

Le matériel divers

les serviettes

L'armée fournit une serviette en coton dite "nid d'abeille" du fait de la trame de tissu employé. Il n'y a pas d'étiquette ni aucun marquage sur cette serviette.  Bon à savoir, les serviettes nid d'abeille kaki sont des fabrications françaises d'après guerre.

Serviette éponge d'achat personnel. Destinée aux soldats, elle est de couleur verte. Pas de marquage, juste un reste d'étiquette en papier (!).

Serviette de petite taille d'achat personnel. Pouvant faire office de gant de toilette, celle-ci est produite par Cannon, une célèbre marque américaine.

Bon à savoir, Canon fabrique également des serviettes coton nid d'abeille, blanches.

Les miroirs

Il existe de nombreux modèles de miroir du commerce que peuvent se procurer les soldats. La croix rouge en fournit également.

Les modèles les plus courants dans les PX sont ceux encadrés de plastique gris, kaki ou rouge. 2 tailles disponibles, celui de poche (7cm x 12 cm) et celui "à poser" (12cm x 17cm).

Limes et coupe ongles

Pas forcément dans toutes les trousses de toilette, limes à ongles, pince à épiler et coupe ongles. La pince à épiler ne possède pas de marquage.

Peignes

L'armée fournit un peigne en plastique noir marqué US Army. Néanmoins, vu que les dents cassent vite, le soldat peut s'en procurer d'autres, en plastique ou en aluminium.

Les bassins de toilette

Les bassines de toilette sont disponibles en 2 tailles. Fabriqué dans une forte toile imperméable, le grand modèle a un diamètre de 30 cm et le plus petit 18 cm. 

La véritable bassine sur le terrain
La véritable bassine sur le terrain

 

La réalité du terrain est autre. Au front c'est la bombe du casque USM1 qui est utilisée comme bassine de toilette ou récipient à tout faire.

Les POST EXCHANGE

Ci-dessous quelques photos de PX au cours de la seconde guerre mondiale.  De simples caisses posées sur un capot de Jeep au GMC plein à craquer, les PX suivent les GIs au plus près. Lorsque le front se stabilise durablement, ce sont de véritables magasins qui s'installent. 

Source photos: www.aafes.com

Gaston Ladalle

Merci à Gérald et Pierre-Olivier.

Sources: "GI le guide du collectionneur" tome 1 et 2-Enjames.

 

Consultez ici l'agenda des reconstitutions historiques.

Si vous aimez, partagez maintenant!

Écrire commentaire

Commentaires: 0