Les gamelles en reconstit armée française

Les gamelles de l'armée française

Après avoir abordé le sujet des quarts dans l'armée francaise, nous attaquons le 2ème volet de la saga des ustensiles militaires et nous penchons cette fois-ci sur les gamelles individuelles. Après tout, "n'est pas gamelle réglo quoi veut!"

Marmite ou gamelle?

« Si vous ne prenez pas une Sitram, vous risquez de prendre une gamelle »

Pub des années 80/90 pour les casseroles Sitram

 

De connotation négative, ou tout du moins pas forcément positive, le terme "gamelle" a marqué des générations de conscrits pour lesquels elle fût le symbole même de la vie militaire. Image ingrate pour cet ustensile ô combien utile à la vie en campagne, comme pourront le confirmer les générations de randonneurs qui ont donné une deuxième vie aux gamelles militaires.

Nous allons évoquer au cours de cet article l'évolution de la gamelle réglementaire française mais également aborder les gamelles étrangères que nos soldats ont pu utiliser au cours du XXème siècle.

Les gamelles réglementaires françaises pour la reconstitution historique
Evolution de la gamelle réglementaire française au XXème siècle

En bref et en image, 100 ans d'évolution de la gamelle réglementaire française.

la gamelle individuelle MODÈLE 1852

Gamelle emblématique des tranchées de la guerre de 1914-1918, elle n'en est pas à son premier conflit au vu de son millésime de conception, l'année 1852. En acier étamé embouti elle se résume à un simple "pot" avec 2 passants fixés par soudure ou rivetage et un couvercle retenu à l'ensemble par une chaînette. Complétée d'un plat interne à partir de 1915, sa forme n'évolue pas au cours de ses 100 ans d'utilisation (la gamelle modèle 1935 ne la remplacera jamais complètement et la 1852 sera distribuée jusqu’à la fin des années 1940).

A gauche (sur les 2 premières photos en partant de la gauche) le modèle initial d'avant 1915 sans plat interne, à droite la modification de 1915 avec plat interne. on distingue bien l'encoche permettant d'enclencher la poignée amovible.

Bon à savoir:

- cette gamelle n'est pas prévue pour être mise sur le feu, elle est destinée à recevoir la nourriture chauffée au préalable dans une cuisine roulante ou autre récipient collectif.

- Ses poignées permettent de passer la sangle qui maintient la gamelle sur le sommet de l'as de carreau (le sac du soldat).

- La chaînette reliant le couvercle au pot était bien souvent enlevée par les soldats dans un évident souci de discrétion.

- Pour éviter le reflet de la lumière sur le métal blanc (toujours par discrétion) certaines gamelles étaient peintes (noire, bleue nuit, etc...) ou recevaient un couvre gamelle en toile (ou simple sac en toile).

 

La poignée amovible est apparue avec la modification de 1915 et l'ajout du plat interne. Elle vient s'engager dans l'encoche pratiquée dans le métal de ce dernier et permet de manipuler le plat même chaud. En mode route, elle se loge parfaitement dans le plat interne et bouge à peine, pour éviter de faire effet "cloche" pendant le déplacement. A noter qu'il est possible de maintenir le pot de la gamelle en bloquant la poignée dans une des anses, mais cette configuration peu pratique n'a clairement pas été prévue par l'intendance.

 

Poids: 450g sans plat interne, 620g avec plat interne et poignée (la poignée seule pèse 40g)

Période d'utilisation: 1914-fin des années 1940 

la gamelle individuelle MODÈLE 1852 en aluminium

La gamelle 1852 a été déclinée en aluminium. Le débat n'est pas encore tranché sur cette version, Il pourrait s'agir d'essais de temps de paix, quand l'aluminium n'est pas une ressource stratégique. Début 1900 ou années 1920, il n'existe pas d'archives sur le sujet.

A gauche ci-dessus un modèle en aluminium non équipé d'un plat interne. S'agit-il d'un essai antérieur à 1915 ou le plat interne a t-il disparu au cours des dernières décennies (à noter l'absence de jeu du couvercle lorsqu'il est posé sur le pot qui pourrait attester de l'inexistence à la conception du plat interne). A droite une gamelle avec son plat interne. Le plat ne dispose pas d'encoche pour passer la poignée amovible prévue au cahier des charges de la version métal (sans doute dû au risque de "déchirement" de la languette d'aluminium située au-dessus de l'encoche) . Une vue rapproché du "bord écrasé" de ce dernier prouve cependant l'utilisation d'une poignée, certainement la poignée réglementaire en métal dont la languette courte a été rabattu vers le bas (pour le moment simple spéculation basée sur la trace laissée dans l'aluminium, en attendant de trouver un modèle original). Pour finir, noter l'utilisation d'une chaînette en aluminium ou en métal en fonction des stocks du fabricant. Relativement courante en collection, cette gamelle a dû être fabriquée en quantité somme toute notable pour parvenir jusqu’à nous.

 

Poids: entre 220 et 250g, suivant la présence ou non du plat interne et en fonction du fabricant!

Période d'utilisation: de ? aux années 50

Gamelle 1852 en Algérie 1955
Algérie 1955: la gamelle 1852 semble être en alu.

la gamelle individuelle modèle 1935

Au courant des années 30, la gamelle 1852 à déjà plus de 80 ans, il est grand temps de se pencher sur sa modernisation. La démocratisation de l'aluminium va permettre de faire entrer la gamelle individuelle du soldat français dans l'ère moderne. 

Des essais de "bouthéon individuel" faits au début du siècle et l'étude de la gamelle allemande vont mener au développement de la gamelle modèle 1935, de forme haute.

Avec 3 récipients distincts, une marmite, une poêle et une assiette, le soldat peut stocker de la nourriture pendant les déplacements, éviter de mélanger les différents composants du repas et éventuellement cuisiner en campagne. L'encoche au milieu de la poignée de la marmite est d'ailleurs prévue pour se caler sur un bâton qui maintient cette dernière au-dessus d'un feu. La poêle, une fois retournée, vient parfaitement se caler sur la marmite pour faire office de couvercle.

 

Poids: 520g

Période d'utilisation: 1936-guerre d'Indochine/Algérie

Lien vers la liste des fabricants de gamelle modèle 1935

Gamelle modèle 1935 en fer fabriquée par Japy
Gamelle modèle 1935 en fer

La gamelle modèle 1935 en fer. Il existe très peu d'information sur cette version, comme il existe très peu d'exemplaires en collection. Il semblerait que ce soit avant tout (uniquement?) le fabricant JAPY qui l'ait produite... et JAPY ne datait jamais ses gamelles.

Plusieurs théories:

  • production précoce pour essais, du milieu des années 1930.
  • Production destinée au marché civil, le fer étant moins cher.
  • Production de guerre, pour économiser l'aluminium. Cependant une gamelle de ce type a été retrouvée en fouille sur des lieux de combats de mai/juin 1940.

De 1939 à l'Algérie

la gamelle individuelle modèle 1952

A la fin des années 1940, la gamelle 1935 est toujours réglementaire mais n'est plus produite. Les stocks de gamelles françaises et surtout étrangères étant tels que les budgets sont alloués à d'autres matériels prioritaires. A l'aube des années 1950, les remontées "terrain", le besoin de standardisation et de renouvellement des stocks vont conduire à l'étude et au lancement d'une nouvelle gamelle, la gamelle individuelle modèle 1952. 

L'étude est "relativement" simple, on prend les points forts des gamelles les plus courantes à la fin des années 40, à savoir:

  • la gamelle anglaise: son principe de poêles s’emboîtant l'une dans l'autre,
  • la gamelle française 1935: ses 3 plats, dont un qui s’emboîte sur l'autre pour la manipulation et/ou faire office de couvercle,
  • la gamelle US 1942: sa poignée en acier embouti plus robuste que le fil de fer anglais, son anneau permettant de manipuler les 2 poêles d'une seule main pour le nettoyage.

 

La contenance légèrement plus faible de la grande poêle par rapport au modèle anglais est compensé par la présence d'en tout 3 récipients. Celui sans poignée faisant office d'assiette, il peut se caler sur la poêle la plus petite, permettant ainsi d'utiliser les trois récipients simultanément (en ayant que deux mains!) ou de tout simplement faire office de couvercle. L'anneau présent sur la grande poêle permet d'y passer la poignée de la plus petite et ainsi former un ensemble que l'on peut facilement plonger dans une bassine d'eau chaude pour le nettoyage. La gamelle modèle 1952 va rester réglementaire tout au long du XXème siècle.

 

Poids: 535g

Période d'utilisation: guerre d'Algérie-fin des années 1990

La gamelle 1952, après plus de 50 ans de service,  se voit remplacée par une gamelle en inox et téflon, d'inspiration américaine (une poêle et une assiette).

les gamelles étrangères

la gamelle allemande

Dès 1910 l'armée allemande s'équipe d'une gamelle "haute" de 2.5l de contenance et composée de deux parties, une marmite et une "poêle" faisant office d'assiette. Un modèle similaire sera testé, mais non retenu, par l'armée française avant la première guerre mondiale . Offrant 2 récipients au soldat au lieu d'un pour la gamelle modèle 1852 française, elle sera sans doute l'une des raisons qui ont poussé l'intendance française à rajouter un plat interne dès 1915 au modèle 1852.

Gamelle allemande du modèle 1910 (ici une production en aluminium civile). Cette gamelle en aluminium est déjà proposée dans le catalogue 1914 de la Manufacture française d'Armes et Cycles de Saint-Etienne (l'équivalent du catalogue la Redoute de l'époque). Elle a sans doute fortement influencé le développement de la gamelle française modèle 1935.

Au début des années 1930, l'armée allemande va faire évoluer sa gamelle et en réduire la contenance à 1,7 l. Cette gamelle du modèle 1931 va traverser la seconde guerre mondiale sans évolution notable hormis les matériaux utilisés (aluminium, fer). C'est ce modèle de gamelle que l'on pourra retrouver, parmi de nombreux autres, dans les mains des soldats français à la fin des années 1940.

 

Poids: 550g pour la version fer, 400g pour la version aluminium.

Période d'utilisation: Indochine.

la gamelle américaine

Arrivée en France avec les Boys en 1917, la gamelle modèle 1910 américaine est résolument différente des modèles connus en Europe. De forme ovale et plate, elle se compose d'une poêle et d'une assiette... en aluminium. Faire chauffer de l'eau n'est pas prévue (il y'a le quart pour cela). Certains soldats de l'armée française toucheront encore des gamelles modèle 1918 au cours de la seconde guerre mondiale, en fonction des stocks, mais pas de manière significative.

L'évolution du modèle 1910 se fait tout d'abord avec le modèle 1918 dont l'assiette est plus profonde. Ensuite vient le modèle 1932 qui voit son assiette divisée en deux compartiments permettant de séparer les aliments. De facto le soldat se retrouve avec l'équivalent de 3 récipients. Toujours en aluminium, sa poignée reste celle du modèle 1910/1918.

En 1942 apparaît le dernier stade de l'évolution de cette gamelle qui est dorénavant emboutie dans de l'acier étamé ou galvanisé. Sa forme reste identique à la modèle 1932, seule la poignée change.

Indifféremment distribué en fonction des stocks avant l'arrivée massive de la gamelle 1952, la gamelle US fera une longue carrière au sein de l'armée française. Concurrente du modèle reglementaire en fonction des préférences du soldat, elle verra même les paysages afghans dans les années 2000!*

*Anecdote du caporal Vincent X du 110ème RI qui préféra une gamelle US datée 1944 à sa gamelle modèle 1952 réglo en 2005/2006.

 

Poids: 400g pour le modèle 1932, 430g pour le modèle 1942.

Période d'utilisation: 1942-Indochine et après par "achat privé" du soldat.

Lien vers la liste des fabricants de gamelles américaines

La gamelle US dans l'armée française 1944
Naples 1944: embarquement pour la Provence. Gamelles US accrochées sur le havresac.

la gamelle anglaise

Développée parallèlement aux nouveaux équipements en web Pattern 1937, la gamelle modèle 1937 de l'armée anglaise est dès l'origine fabriquée en aluminium. Les besoins de l'industrie de guerre feront passer la gamelle de l'aluminium à l'acier étamé.

De conception simple, elle présente 2 poêles s’emboîtant l'une dans l'autre. Relativement haute, sa grande contenance et sa praticité d'utilisation va rapidement séduire ses utilisateurs.

Ci-dessus, une version en aluminium datée 1945 et une en fer datée 1943. La gamelle 1937 est distribuée aux cotés des gamelles US et 1935 françaises en Indochine. 

  

Poids: 550g pour la version fer, 425g pour la version aluminium

Période d'utilisation: 1943-Indochine/Algérie

Gamelle anglaise pattern 1937 en Algérie
Algérie 1955

LA PERSONNALISATION DES gamelles

la gamelle 1935 personnalisée
Gamelle modèle 1935 personnalisée en 1942

Au même titre que les quarts, les gamelles ont souvent été personnalisées par leurs propriétaires à des fins artistiques, de souvenirs ou tout simplement pour la reconnaître parmi les autres. Dans ce domaine, la seule limite était l'imagination du soldat ou ses capacités à graver correctement.

Gamelle française 1935 pour la reconstitution historique
Personnalisation réversible pour sa gamelle de reconstit

Pour ceux d'entre-vous qui utilisent une gamelle originale en reconstitution historique, je conseille l'alternative de la peinture. Il serait en effet dommage de "détériorer" de manière irréversible un objet qui a le mérite d'être arrivé jusqu'à nous.

les alternatives pour la reconstit

Vous cherchez une gamelle pour votre prochaine reconstit? Sachez qu'il existe des alternatives aux modèles militaires originaux, cela vous évitera de sortir une des pièces de votre collection.

Dès la fin de la première guerre mondiale, des versions civiles de la gamelles US modèle 1910 ont vu le jour sur le marché. En général il s'agit de fabricants qui ont produit pour le compte de l'armée américaine au courant de l'année 1918. La production en France de matériels non stratégique permettait d'énormes gains de place dans les bateaux traversant l'Atlantique. A la fin de la guerre, les fabricants ayant déja les matrices adaptées et amorties, ont produit des versions aluminium à destination des ouvriers et des premiers campeurs. Il en est de même au sortir de la seconde guerre mondiale.

Voici deux gamelles du modèle 1910 de deux fabricants différents. Toutes les deux en aluminium, poignées comprises. Celle de gauche est du fabricant MMT Tournus tandis que l'autre n'est pas marquée. on voit bien les différences de fabrication au niveau de l'emplacement de l'anneau.

Voilà une gamelle modèle 1942 à destination du marché civil. En tout point similaire à la gamelle réglementaire, seuls la poignée en aluminium et le marquage fabricant (Bourgeat) permettent des les différencier.

Gamelle US modèle 1942 d’après guerre

La gamelle US réglementaire modèle 1942 d'après guerre. L'armée américaine a continué a utiliser cette gamelle bien longtemps après la seconde guerre mondiale, la production n'a jamais vraiment arrêté. Cet exemplaire est daté 1982.

Gamelle modèle 1935 de fabrication civile

La gamelle française modèle 1935 n'est pas en reste, elle aussi est fabriquée pour le marché civil.  100% similaire au modèle réglementaire, seul le marquage fabricant (ou son absence) peut les différencier.

Lien vers la liste des fabricants de gamelle modèle 1935.

Gamelle civile allemande modele 1931 pour la reconstitution historique

La gamelle allemande modèle 1931 a continué a être fabriquée après guerre, a destination du marché civil. Sans date ni marquage fabricant, elle est en aluminium et dispose d'un plat interne apparu en toute fin de conflit.

Merci à François, Jonathan, Olivier, Thibaut et tout particulièrement Vincent pour le prêt de leurs gamelles.

Sources: "1940 le soldat français"-Bellec; 

forum militaria1940; forum warrelicsusarmydatadepot.

Si vous aimez, partagez maintenant!