les poudreuses à talc de 1932 a 1960

Dans le cadre de l'article sur la trousse de toilette et la présentation au public d'objets de la vie quotidienne en reconstitution historique, nous avons fait un gros plan sur les boites de crème emblématiques de la marque Nivéa. M'étant piqué au jeu, je me penche ici sur les poudreuses à talc de cette marque. 

 

La poudre Nivéa pour bébés

Poudre pour bébé Nivéa
Journal le Lorrain du 19 décembre 1937

La poudre de talc, initialement destinée à bébé, est apparue dès les années 1930. Le design particulier de la boite n’évolue pas jusqu'aux années 50. Par la suite, la marque élargira sa cible en s'adressant à toute la famille.

Ci-dessous la poudreuse Nivéa dans sa version initiale des années 1930. La référence 379E est la référence allemande. L'adresse des laboratoires Peloille PARIS est à Champigny-sur-Marne et la mention de la forme juridique SARL est manquante. Son prix de vente est de 4 Francs. A noter que la référence et le prix apparaissent sur 2 faces, ce qui ne sera plus le cas sur les modèles suivants. A noter le capuchon poudreur installé à demeure. En le faisant tourner on ouvre ou on ferme.

Cette boite à certainement été fabriquée en Allemagne pour le marché français, d'où la mise en avant de PARIS à coté des laboratoires Peloille.

Ci-dessous la version suivante de la poudreuse Nivéa. La référence 379E est toujours présente. L'adresse des laboratoires Peloille est à Champigny-sur-Marne et la mention Paris a disparu. Son prix de vente est de 5,60 Francs et elle a été fabriquée par les établissements F. Vinatié de Bordeaux. Le capuchon poudreur a été remplacé par un simple bouchon à vis, absent ici.

Ci-dessous la poudreuse Nivéa dans une version ultérieure. Référence 379E, le flacon est toujours le même, fabriqué par les établissements F. Vinatié de Bordeaux. Seule différence, son prix de vente est de 48 Francs. Cette différence de prix (de 5,60 Frs à 48 Frs) peut s'expliquer par la forte inflation qu'a connu la monnaie au cours des années 1940.

La version suivante de la poudreuse est à situer dans les années 1940. La référence est maintenant le 61, ce qui correspond bien aux références françaises ou tout du moins "non allemandes". L'adresse des laboratoires Peloille est à Champigny-sur-Marne, le SARL est apparu. Toujours fabriquée par les établissements F. Vinatié de Bordeaux, son prix de vente est maintenant de 54 Francs.

La poudreuse qui suit est au prix de 66 Francs.

Extrait de journal du 21 décembre 1949
Extrait de journal du 21 décembre 1949

 

A la fin des années 1940, les "laboratoires Peloille S.A.R.L." sont remplacés par la "Parfumerie Nivéa".

 

La version suivante, dont 2 modèles sont présentés ici, est celle à 90 Francs. Les laboratoires Peloille ont été remplacés par la Parfumerie Nivéa (date de création 1949), mais l'adresse se situe toujours à Champigny-sur-Marne. Cette variante est donc à dater entre fin 1949 et avril 1952, date à laquelle le prix augmente (cf. coupure de presse suivante).

A noter également les 2 versions de capuchon, bleu et blanc.

Journal Ce Soir du 5 avril 1952
Journal Ce Soir du 5 avril 1952

 

Cette coupure de presse du 5 avril 1952 fait part de l'augmentation de certains produits pharmaceutiques au 1er avril 1952. La poudre Nivéa en fait partie et passe de 90 à 110 Francs.

 

La version suivante est a situer entre avril 1952 et 1953 (jusqu'à épuisement des stocks de cette variante). Le prix est maintenant de 110 Francs, comme il est précisé dans la coupure de presse ci-dessus. La Parfumerie Nivéa se situe toujours à Champigny-sur-Marne et pas encore Saint-Maur (changement qui se fait en mai 1952!). A noter le nouveau procédé de fabrication au niveau du haut de la boite, elle est emboutie. 

Extrait de journal du 24 mai 1952
Extrait de journal du 24 mai 1952

 

A partir de mai 1952, la parfumerie Nivéa change d'adresse. La commune de Saint-Maur remplace maintenant celle de Champigny-sur-Marne.

L'évolution suivante de la poudreuse pour bébé: les illustrations ont disparu au profit d'un packaging à la charte graphique standardisée avec l'ensemble des produits de la marque Nivéa. En tôle emboutie, la référence de la boite reste la même, 61, tout comme le fabricant, les établissements F. Vinatié de Bordeaux. Le prix de vente est toujours de 110 frs.

D'après l'historique de la marque, "la gamme NIVEA pour les bébés commence sa carrière en 1958, sous le nom de Babivea". On peut donc imaginer que ce dernier packaging soit d'avant 1958.

La poudre de toilette

Voici maintenant la version "tout public" du talc Nivéa. Le packaging et la référence sont identiques, le contenu doit être le même que dans la version "bébé". En terme de marketing, la cible du produit est maintenant plus large et peut toucher tous les membres de la famille.

Cette dernière version reste encore difficile à dater, sûrement apparu en même temps que le nouveau flacon bébé ci-dessus, donc avant 1958... ou en complément de la nouvelle marque Babivéa, à partir de 1958...?

Le nouveau Franc est apparu le 1er janvier 1960, l'indication du prix sur les boites a peut-être disparu dès la fin des années 1950 pour éviter les problèmes de gestion de stock.

Gaston Ladalle

Droits réservés. Pour toute reproduction de l'article, même des extraits, merci de me contacter.

 

Sources: sites Internet Nivéa et Beiersdorf, publicités dans les magazines et journaux trouvées sur GalicaLimedia, Retronews et Rosalis.

 

Lien vers l'agenda des reconstitutions historiques.

 

Si vous aimez, partagez maintenant!